DÉFINITIONS

Bilan financier d’une entreprise.

Les entreprises publiques, ceux qui offrent leurs actions aux investisseurs sur un marché boursier, doivent produire obligatoirement plusieurs états financiers à l’intérieur de leur rapport annuel. Les états financiers communiquent de l’information très importante pour les investisseurs, et cela va aussi permettre une comparaison facile d’une année à l’autre ou entre deux entreprises du même secteur.

Vous aimez https://ledividende.com ?

Abonnez-vous à notre liste d'usagers et recevez nos articles dès leur parution.

J'accepte que mes informations soient envoyées à MailChimp ( plus d'informations )

Je ne partage pas, ni ne vend, ni n'échange les courriels de mes abonnés. Vous pouvez vous désabonner en tout temps.

Bilan financier d’une entreprise

Les entreprises publiques, ceux qui offrent leurs actions aux investisseurs sur un marché boursier, doivent produire obligatoirement plusieurs états financiers à l’intérieur de leur rapport annuel. Les états financiers communiquent de l’information très importante pour les investisseurs, et cela va aussi permettre une comparaison facile d’une année à l’autre ou entre deux entreprises du même secteur.

Plusieurs états financiers sont requis dont le bilan financier, aussi appelé l’état de la situation financière. Ce document montre la situation de l’entreprise à une date précise, généralement à la fin de leur année fiscale. Cet état financier est divisé en 3 sections :

  • Actif
  • Passif
  • Capitaux propres

Cet article d’introduction servira à la présentation de chacune des sections. Le nom donné aux sections peut varier d’une compagnie à l’autre, mais le concept fondamental derrière ce processus reste le même.

Actif

Cette première section fait l’énumération de tout ce que possède l’entreprise. C’est donc une liste des biens sur lesquels l’entreprise exerce un contrôle en vue de générer un bénéfice. Pour considérer qu’un bien peut être affiché dans cette section, il faut se poser 3 questions :

  • Est-ce que le bien procurera des avantages pour l’entreprise?
  • Est-ce que l’entreprise est la seule qui peut utiliser le bien?
  • Est-ce que le bien est la propriété de l’entreprise avec documentation et factures à l’appui?

Voici une liste non-exhaustive d’éléments qui se retrouvent souvent dans l’actif d’une entreprise :

Encaisse
L’encaisse est généralement le premier élément indiqué. Cette section démontre le montant d’argent disponible dans les comptes bancaires de l’entreprise, donc le montant des liquidités.

Placements
Les comptes bancaires ne sont pas très profitables au niveau du rendement alors il est de nature courante d’investir le surplus des liquidités dans des produits financiers pour obtenir du rendement supplémentaire. Une section spécifique du bilan affiche les placements de l’entreprise, et elle peut être divisée en deux; les placements de courte durée et les placements à plus long terme.

Comptes clients
Lorsqu’une entreprise rend un service à un client ou vend un bien, souvent elle envoie une facture afin de recevoir le montant d’argent demandé en contrepartie. En attendant la réception du règlement, un poste généralement appelé « comptes clients » apparaît dans l’actif pour informer les lecteurs du montant d’argent à recevoir des clients. Lorsque l’argent sera reçu, la section des comptes clients diminuera et celle de l’encaisse augmentera en conséquence.

Inventaire
Cet élément de l’actif affiche l’inventaire, ou le stock de marchandise que l’entreprise possède en attendant de l’écouler. Ceci inclut les marchandises prêtes à la vente, les produits en cours de fabrication, et la matière première nécessaire à la fabrication future de produits.

Fournitures
Ce poste transmet l’information sur les fournitures de bureau que l’entreprise possède afin de continuer ses opérations de façon quotidienne. Même si les fournitures ne sont pas reliées à l’activité première de l’entreprise, le travail administratif supporte son exploitation et en plus, ces fournitures pourront être revendues en cas de fermeture.

Comptes payés d’avance
Une entreprise peut prépayer certains frais, comme le loyer par exemple. Vu que les services pour lesquels le paiement a été fait n’ont pas été reçus, les comptes payés d’avance ne peuvent pas être considérés en tant que dépenses. Le montant des comptes payé d’avance apparaît donc dans l’actif du bilan jusqu’à temps que le service est reçu.

Matériel
Le prochain poste affiche l’ensemble du matériel utilisé dans l’exploitation de l’entreprise comme le matériel roulant ou le matériel informatique par exemple.

Immeubles
C’est souvent le plus gros actif sur le bilan; la valeur des entrepôts, des bâtiments et des autres biens immobiliers détenus par l’entreprise. Il faut noter que la valeur affichée au bilan est le prix payé à l’achat du bien immobilier, et non la valeur actuelle du bien. Ce concept sera développé dans un prochain article.

Terrains
De plus, il faut aussi comptabiliser la valeur des terrains qui appartiennent à l’entreprise. Les terrains sont séparés des immeubles sur le bilan car les immeubles sont amortis annuellement, alors que les terrains ne perdent pas de valeur. Le concept de l’amortissement sera également expliqué dans un prochain article.

Biens incorporels
Cette catégorie regroupe tous les biens qui sont plutôt virtuels. Vu que ces produits ont de la valeur, ils apparaissent sur le bilan de l’entreprise. Voici des exemples de biens incorporels :

  • Droits d’auteur
  • Brevets
  • Marques de commerce
  • Écart d’acquisition (aussi appelé goodwill)
  • Franchises

Cependant, mettre un montant en dollars en tant que valeur pour ces biens peut être très difficile, car c’est très subjectif. Combien vaut un brevet pour une invention? Combien coûte les droits exclusifs d’obtenir une franchise? Il faut analyser la source de la valeur qu’une entreprise accorde aux biens incorporels pour s’assurer qu’elle n’est pas exagérée.

 

Passif

La section du passif représente les dettes de l’entreprise, donc ce qu’elle doit. Il sera ensuite facile d’effectuer la comparaison avec l’actif pour calculer la valeur nette de l’entreprise. Pour être considéré comme un passif et être affiché dans le bilan, un élément doit répondre à 3 critères :

  • Une entreprise a pris un engagement pour rembourser cette dette
  • Un contrat existe pour confirmer les modalités du remboursement
  • L’entreprise ne peut pas se décharger de cette obligation légale du remboursement sans conséquences

Voici une liste des éléments contenus généralement dans la section des passifs :

Comptes à payer
Une entreprise qui a reçu un service pour lequel elle n’a pas encore payé se retrouvera avec un passif au bilan. Par exemple, si un mécanicien répare un équipement, mais la facture est seulement due le mois prochain, le montant de la facture sera ajouté aux « comptes à payer » jusqu’à la date de paiement.

Dette bancaire
Une entreprise doit parfois emprunter pour prendre de l’expansion, et le montant restant de la dette est affiché dans le passif. La dette est généralement séparée en deux; la partie de la dette qui sera payée à court terme (dans la prochaine année), et la dette à long terme (qui est remboursable dans plus d’un an).

Fournisseurs
Ce poste regroupe les dettes que l’entreprise a accumulées auprès de ses fournisseurs. Par contre, ceci est dans la nature normale des opérations car les fournisseurs produisent des factures qui doivent être réglées au maximum 3-4 semaines après leurs envois.

Produits perçus d’avance
Cet élément affiche l’argent qui a été reçu des clients mais où le produit de l’entreprise n’a pas encore été livré. Certains client paient d’avance, mais l’argent n’appartient pas à l’entreprise jusqu’au moment où le produit final est livré en contrepartie.

Capitaux propres
Les capitaux propres peuvent être décrits comme étant l’actif net de la société cotée en bourse. Si l’entreprise vend tous ses actifs, et paie tous les passifs, il restera les capitaux propres. Cette catégorie est souvent composée des éléments suivants; bénéfices non-réparties, capital-actions et l’apport du propriétaire. Les capitaux propres sont reliés aux autres états financiers alors un article distinct sera réservé exclusivement à cette partie.

Exemple de bilan financier

Afin de pouvoir mettre en pratique ces notions, voici un exemple concret d’un bilan financier. L’exemple provient de la firme Dollarama Inc, et le bilan est tiré de leur rapport annuel le plus récent :

dollarama

Le rapport annuel de Dollarama peut être consulté sur le site suivant :

http://sedar.com/search/search_form_pc_fr.htm

Il suffit d’écrire « Dollarama » dans le nom de la société ouverte et choisir les dates entre janvier 2015 et juin 2015, car le rapport annuel a été déposé le 25 mars 2015.

Cette compagnie a une année financière qui se termine le 1er février de chaque année, alors le bilan est produit pour refléter leur situation financière à cette date précise. La note indique que l’état consolidé de la situation financière est en milliers, ce qui signifie que nous pouvons multiplier tous les montants dans le bilan par 1 000 afin d’obtenir la vraie valeur. Par exemple, au 1er février 2015, Dollarama avait un montant en trésorerie (ou encaisse) de 40 203 000$.

Cet exemple montre à quel point certaines entreprises peuvent utiliser des synonymes pour les différentes sections de leur bilan. Par exemple, Dollamara Inc utilise l’appellation « créances » pour faire référence à ses comptes-clients. La signification de la section est la même mais le nom affiché est quelque peu différent.

II est aussi possible de voir que le montant total de l’actif (1 700 838 000$) correspond à la somme du passif (960 358 000$) et des capitaux propres (740 780 000$). Ceci va toujours être le cas pour les bilans financiers.

De plus, certains éléments réfèrent le lecteur à des notes spécifiques. Les notes financières sont toujours disponibles dans les pages suivant le bilan. Par exemple, à coté de l’élément « Instruments financiers dérivés » dans l’ actif, il est possible de voir que la note 14 fournira des explications détaillées quant aux instruments financiers dérivés.

La section des capitaux propres sera beaucoup plus claire lorsque l’état des résultats sera expliqué lors d’un prochain article. L’élément « goodwill » affiché dans la portion de l’actif représente le coût qu’une entreprise a surpayé pour une acquisition. Ce concept d’écart d’acquisition sera aussi traité en détail lors d’un prochain article.

Le bilan nous permet également de calculer plusieurs ratios pour l’entreprise en question, afin de pouvoir juger son efficacité dans le temps et par rapport à ses compétiteurs.

 

 

 

A propos de l'auteur

Le Dividende.com

Blogue sur l'investissement, la gestion responsable des finances et des dettes.