INVESTISSEMENTS

Combien de titres devriez-vous posséder?

Écrit par Le Dividende.com

Combien de titres devriez-vous posséder?

Au début du long voyage vers l’autonomie financière par la génération de dividendes et de l’investissement, le nombre total d’actions n’est pas vraiment une préoccupation, mais au fur et à mesure que votre portefeuille se développe, vous commencez à vous demander combien de stocks de compagnies différentes devriez-vous posséder. Il y a une tendance à mettre un nombre fixe par secteur (ex : les banques, les ressources), puis d’ajouter au fur et à mesure des compagnies pour chacun des secteurs que vous avez identifiez. Cependant, est-ce vraiment la bonne façon de procéder ?

 

Vous aimez https://ledividende.com ?

Abonnez-vous à notre liste d'usagers et recevez nos articles dès leur parution.

J'accepte que mes informations soient envoyées à MailChimp ( plus d'informations )

Je ne partage pas, ni ne vend, ni n'échange les courriels de mes abonnés. Vous pouvez vous désabonner en tout temps.

 

 

Combien de titres devriez-vous posséder?

 

Au début du long voyage vers l’autonomie financière par la génération de dividendes et de l’investissement, le nombre total d’actions n’est pas vraiment une préoccupation, mais au fur et à mesure que votre portefeuille se développe, vous commencez à vous demander combien de stocks de compagnies différentes devriez-vous posséder. Il y a une tendance à mettre un nombre fixe par secteur (ex : les banques, les ressources), puis d’ajouter au fur et à mesure des compagnies pour chacun des secteurs que vous avez identifiez.  Cependant, est-ce vraiment la bonne façon de procéder ?

 

Une façon pertinente de décider combien d’actions par compagnie vous devriez posséder est de mettre une valeur financière totale (ex : 1,000$, 5,000$ ou 10,000$) par compagnie. Il est inutile d’investir de très petits montants dans des actions de compagnie, car les frais de transaction (environ 10$) vont tout simplement diminuer ou annuler vos profits potentiels.

 

Il y a différentes façons de regarder combien vous devriez avoir dans un stock.

  • Si vous désirez générer et réinvestir les dividendes en utilisant la technique PRD (plan de réinvestissement des dividendes ou DRIP) vous devez acheter assez d’actions pour que le dividende versé couvre au minimum l’achat d’une (1) action de la compagnie.
  • Vous souhaitez obtenir une exposition égale entre les compagnies pour la simplicité et l’équilibrage.
  • Vous souhaitez limiter les risques sur certaines de vos sélections

 

La taille du portefeuille

La taille de votre portefeuille est importante. Si vous avez $ 100,000 dans votre portefeuille, les chances sont grandes que vous puissiez augmenter davantage la taille de vos avoirs par rapport à quelqu’un qui commence avec un portefeuille de $ 10,000.  Même chose pour quelqu’un qui aurait un portefeuille de $ 1,000,000.

Avec la taille de mon portefeuille, je tends à investir entre $ 2,5K et 5K $ par actions. Lorsqu’une compagnie atteint 8K$ par la croissance du rendement de l’action, je peux vendre une partie afin de rééquilibrer mon portefeuille ou d’initier une nouvelle position. Cette taille de maintien est actuellement le point d’équilibre pour moi. Cependant au fur et à mesure que mon portefeuille grossira je réévaluerai mon nouveau point d’équilibre et le hausserai.

 

 

 

Règle générale sur le nombre de compagnies à posséder

Si vous ne pouvez pas suivre toutes les entreprises dans lesquelles vous investissez, comment savez-vous qu’elles sont encore bons investissements? J’investis pour le long terme et je travaille sur la sélection des entreprises qui feront partie de mon portefeuille. Il est de ma responsabilité de bien comprendre l’entreprise dans laquelle j’investis afin d’être capable de clairement expliquer la compagnie à mes enfants. Si je ne peux pas, elle est trop compliquée pour moi.

Pour ma part, mon chiffre idéal pour le nombre de compagnies à posséder serait entre 25 et 40. Je ne possède pas encore 25 titres différents dans mon portefeuille. Pour le moment j’accumule des fonds dans des fonds indiciels ou dans des fonds mutuels de dividendes à faibles coûts. Lorsque j’atteins un montant assez intéressant dans un fond, j’achète alors une compagnie, que j’aurai étudiée pendant un certain temps, et je prendrai une position assez importante que bénéficier du PRD (DRIP) sur de celle-ci. Suite à l’achat de la compagnie je lui suis à intervalles réguliers et vérifie la croissance de ses revenus, la croissance du dividende et je limite les transactions le plus possible afin de maximiser le rendement.

 

Et vous quelle est votre technique d’accumulation ?

 

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Le Dividende.com

Blogue sur l'investissement, la gestion responsable des finances et des dettes.

3 Commentaires

  • Bonjour,

    Jason de dividend mantra a écrit un article intéressant sur le sujet dernièrement.

    Moi aussi je vise un portefeuille composé d’environ 40 titres… peut-être 50. Ceci devrait m’offrir une bonne diversification. Je serai aussi diversifié au Canada et aux USA… peut-être éventuellement avec quelques titres européens mais on verra.

    Honnêtement, puisque je suis en phase d’accumulation, je porte peu attention à la diversification en terme de valeur par titre de mon portefeuille. J’essaie plutôt de sélectionner le titre le plus intéressant au moment où j’ai suffisament de fonds pour procéder à un achat.

    J’aurai suffisament de temps pour rééquilibrer mon portefeuille en temps voulu de toute façon.

    Présentement je suis un peu lourd sur McDonald et sur les titres pétroliers mais j’ai simplement profité de quelques corrections mineures lorsqu’elles se présentaient au bon moment. Exxon et Chevron sont particulièrement intéressants ces temps-ci et j’aurais envie d’augmenter ma position mais avec le taux de change… je ne suis pas encore certain. J’attends 8000$ qui sera bientôt transféré de mon fonds indiciel. J’ai hâte de pouvoir faire de nouveaux achats! Chevron n’a pas hausser son dividende au dernier trimestre par contre. C’est à surveiller…

    Contrairement à toi, j’achète par tranche de 1200$ à 2000$. Les frais sont de 10$ par transaction, ce qui m’apparaît raisonnable puisque j’investis pour le long terme.

    Je privilégie l’achat fréquent par petites tranches pour plusieurs raisons. D’abord parce que ça me garde motivé et intéressé. Mais aussi parce que ça me permet d’appliquer la méthode du “cost averaging”. Je ne suis pas terriblement bon pour bien “timer” le marché aussi, considérant que nous sommes dans l’un des plus longs marchés bull de l’histoire, je préfère y aller doucement. Mais qui sait si mon approche ne sera pas différente lorsque le marché sera bearish. J’aurai peut-être envie d’être plus agressif sur mes prises de position.

    Au fil du temps, mon approche ne cesse d’évoluer et je sais que dans quelques années j’investirai probablement un peu différemment. Je prends de l’expérience et j’apprends de mes erreurs.

    Warren Buffett pratique une approche de concentration plutôt que de diversification. Ça lui a bien réussi. Si Johnson et Johnson tombe en solde… qui sait si je ne miserais pas gros sur un titre comme celui-là!?

    Bonne soirée

    • Jason de Dividend Mantra est dans une position financière et personnelle exceptionnelle pour devenir riche. Une très bonne base, de bons cash-flow et peu de dépenses récurrentes.

      Je ne suis pas heureusement et malheureusement dans cette position. J’ai trois enfants. Une maison, une voiture etc. Bref quantité d’occasion et de responsabilités financières.

      Votre logique et façon d’investir est très logique et constitue un modèle pour les gens qui désirent investir et vivre de leurs revenus de dividendes et de placements.

      Merci pour ce très bon commentaire.

  • Oui, il est clair que les choix de Jason sont extrêmes. Il ne veut pas d’enfants, il ne veut pas posséder un immeuble, il habite en Floride là où les impôts sont moins élevés et où se promener en vélo et vivre dehors à l’année est facile à réaliser.

    J’ai aussi une maison, une voiture et ma conjointe est enceinte alors clairement, ma situation est différente de celle de Jason.

    Puis, au Québec on gèle alors se promener à vélo toute l’année, très peu pour moi et vivre dans un petit appartement avec un kid durant les longs mois d hiver.. bof…

    Il a aussi la chance de pouvoir facilement générer des revenus actifs sur le net en écrivant pour Seeking Alpha. À ma connaissance aucun site Québécois n’offre de telles opportunités et mon anglais n’est pas suffisamment étoffé pour pouvoir faire comme lui…

    Bref il a fait des choix de vie qui lui facilitent les choses, choix que je ne suis pas prêt à faire car je veux une vie relativement normale et offrir un milieu de vie semblable à celui de mon enfance à mon enfant à venir et au prochain qu’on envisage d’avoir.

    Bonne journée