RETRAITE

Ma pension, dois-je prendre plus de risques ou moins ?

Écrit par Le Dividende.com

Ma femme et moi faisons partie des privilégiés qui pourront bénéficier d’une pension à prestation déterminée à notre retraite. L’équivalent d’environ 100,000$/année. Donc on peut dort et déja assumer que nos frais de subsistances, la plupart de nos dépenses et même quelques extras seront payés a même nos pensions.

Pension, dois-je prendre plus de risques ou moins ?

Ma femme et moi faisons partie des privilégiés qui pourront bénéficier d’une pension à prestation déterminée à notre retraite. L’équivalent d’environ 100,000$/année. Donc on peut dort et déjà assumer que nos frais de subsistances, la plupart de nos dépenses et même quelques extras seront payés à même nos pensions.

Vous aimez https://ledividende.com ?

Abonnez-vous à notre liste d'usagers et recevez nos articles dès leur parution.

J'accepte que mes informations soient envoyées à MailChimp ( plus d'informations )

Je ne partage pas, ni ne vend, ni n'échange les courriels de mes abonnés. Vous pouvez vous désabonner en tout temps.

Donc comment doit-on considérer nos pensions ?  Car peu importe le comportement du marché, nous aurons au minimum ces revenus jusqu’à notre mort. Doit-on les traiter comme les revenus fixes de notre portefeuille global et donc prendre plus de risques avec nos autres investissements ? Ou plutôt ne prendre aucun risque et investir dans des titres à revenus fixes et s’assurer de revenus de retraite encore plus élevés ?

Cette question fut posée sur divers blogues que j’ai lus récemment. Toutes les réponses se résumaient a ceci: il n’y a pas de réponse !

Et non, c’est purement et uniquement une question de choix. Prendre plus de risque c’est courir la chance d’augmenter grandement sa valeur nette et ainsi pouvoir générer des revenus assez intéressants pour peut-être laisser un plus grand héritage à nos enfants (3). Ou encore, prendre moins de risques et se garantir une retraite encore plus confortable. Mais serons-nous en état d’en profiter ?

De mon côté, j’ai une personnalité plus fonceuse (jadis en tout cas), plus agressive, particulièrement dans les situations ou je n’ai rien a perdre. Mais récemment, en voyant la situation de la guerre tarifaire se dessiner, et voir à l’horizon la fin du marché haussier (bull market), je réalise que ma capacité à prendre des risques et perdre 20-30 ou même 40% (comme en 2008) de mon portefeuille ne m’intéressait pas trop maintenant que je possède un montant de placement intéressant.

Donc ma situation financière peut-être résumée ainsi:

Pension (prestation déterminée) – sans risque

Placements – risque bas (principalement investis dans des titres a revenus fixes et blue chips versant des dividendes)

Immobilier – risque moyen (croissance lente, besoin de ressources $ pour l’entretien)

J’aime beaucoup acheter des titres individuels. Lorsque ceux-ci augmentent, j’ai l’impression d’être le Warren Buffet de ma rue ! Je suis donc perspicace, informé et compétent. Lorsqu’un titre baisse soudainement ou stagne, j’ai l’impression de ne rien comprendre, de n’être pas assez bon pour investir dans des titres individuels et bref de ne rien comprendre à l’investissement.

Depuis quelques années, tout le monde est bon, étant donné que tout a monté peu importe le choix du titre, c’était un bon investissement simplement d’être présent à la bourse. Mais à la veille de journées moins ensoleillée comment doit-on se comporter ?

Mon adrénaline me vient maintenant de notre nouvel achat immobilier, frais d’achat, droits de mutation, etc. J’ai donc déplacé mon stress …je devais donc gagner un peu plus de stabilité et de certitudes financières.

En juin, après une forte augmentation de mes portefeuilles d’investissements j’ai pris une position défensive. Investissement principalement dans un fonds de revenu à court terme, le fonds: RBF1004 – FONDS CANADIEN DE REVENU A COURT TERME RBC

Ce fonds ne contient que des obligations a courte et moyenne échéance générant un revenu d’environ 3% annuellement. Mais d’un autre côté ce fonds paie via une option de réinvestissement des dividendes (DRIP), donc chaque paiement augmente mon nombre de parts qui me permet ainsi de bénéficier de rendement composé.

Pour le moment ça me convient, je dors bien. Je ne suis pas inquiet en me levant le matin et en regardant mes soldes de comptes.

La croissance de ma valeur nette sera très stable au court des prochains mois, on verra bien vite dans les prochains articles.

A propos de l'auteur

Le Dividende.com

Blogue sur l'investissement, la gestion responsable des finances et des dettes.

1 Commentaire

  • Bonjour LeDividende,

    Vous faites face à ce que j’appelle un « heureux problème ». Effectivement, il n’y a pas de réponse universelle. C’est une décision propre à chacun. Cela dit, je comprends votre décision de prendre une position défensive à court-moyen terme.

    Au plaisir.
    Retraite101